Diagnostic

Le territoire de la Chataigneraie Limousine présente les grandes caractéristiques suivantes :
  •  une zone à dominante rurale avec une dynamique démographique inégale : croissant nord-ouest plus urbanisé et industrialisé sous l’influence de Limoges qui favorise l’étalement urbain (risque de fracture territoriale) ;
  • une économie caractérisée par l’importance de l’agriculture et des petites entreprises mais confrontée à des difficultés (baisse du nombre d’exploitations, départs en retraite, …) ;
  • un indice de concentration d’emploi en baisse et une augmentation des résidents allant travailler à l’extérieur du territoire ;
  • un bon niveau de services mais des services parfois difficiles d’accès pour des publics éloignés ou dont la mobilité est limitée ;
  • une forte dépendance à la voiture ;
  • des activités riches et variées à fort potentiel, leviers de développement économique et d’attractivité mais à structurer : le tourisme, les loisirs, la culture.

Dans le cadre de la candidature au programme européen LEADER 2014-2020, le diagnostic territorial établi fin 2014 fait ressortir quatre enjeux majeurs :

La capacité à maintenir et attirer de nouvelles populations et de nouvelles activités dans le respect des grands équilibres
La dynamique démographique, économique et touristique dépend assez largement de la capacité du territoire à accueillir de nouveaux habitants (solde naturel négatif) et de nouvelles activités. Dans un contexte global de concentration urbaine, le territoire, notamment ses zones les plus rurales, doit réinterroger les facteurs d’attractivité à la fois résidentielle, économique et touristique.

Cette dynamique d’accueil ne doit pas se faire au détriment des grands équilibres à préserver sur le territoire, notamment en termes de consommation de l’espace (préservation du capital foncier et prévention des conflits d’usage).

Dans le même temps, le territoire doit répondre aux besoins de la population résidente pour éviter le risque d’une inversion des flux migratoires ou d’une marginalisation de la partie la plus fragile de la population.

La capacité à répondre aux besoins de mobilités et aux nouveaux modes de vie et de consommation
Le besoin de déplacement des habitants s’est accru, dans un contexte économique, énergétique et climatique nouveau. Dans le même temps, et pour partie de façon liée, apparaissent de nouveaux modes de vie (« web 2.0 », plus grande conscience énergétique et environnementale, volonté de mieux concilier vie familiale et professionnelle…) et de consommation (recherche de produits locaux mais dans le même temps dématérialisation des achats via internet…).
Ces deux éléments favorisent l’émergence de nouvelles attentes :

  • des alternatives au « tout-voiture » (transports collectifs, covoiturage…), ou au déplacement lui-même (offres de proximité, télétravail, services à domicile…) ;
  • des offres de services et de loisirs qui répondent mieux aux rythmes et aux disponibilités des habitants.

Ces attentes impliquent une meilleure prise en compte des temps dans les réponses à apporter sur le territoire.

La capacité du territoire à préserver toutes les fonctions utiles à son développement
Malgré la présence de pôles d’emplois relativement importants sur le territoire, la fonction de production économique faiblit et l’influence du pôle d’emplois de l’agglomération de Limoges est de plus en plus forte. La complémentarité et l’équilibre doivent donc être préservés entre les différentes fonctions du territoire :

  • résidentielle (habitants, touristes) ;
  • économique (activités, emploi) ;
  • de services (publics et au public) ;
  • de culture et de loisirs ;
  • de lien social.


La capacité à maintenir la cohésion territoriale
Le territoire est composé de sous-ensembles aux dynamiques internes différentes. Ces sous-ensembles territoriaux n’entretiennent pas forcément entre eux des relations très fortes (en termes de migrations résidentielles ou domicile-travail). A l’inverse, ils peuvent être fortement interdépendants avec des territoires voisins, en particulier avec l’agglomération de Limoges. La valorisation de ces interdépendances est une nécessité pour renforcer la cohésion interne de la Châtaigneraie Limousine.